Swiss Air Lines ouvre des vols directs en direction de Mumbai (au départ de Zurich)

À partir de janvier 2022, l’Inde sera à nouveau directement reliée à la Suisse par voie aérienne, car Swiss, la compagnie aérienne nationale européenne, lancera un vol reliant les villes de Zurich et Mumbai, dans le cadre d’un accord sur les bulles d’air signé entre les deux pays au début du mois.

« Swiss International Air Lines commencera à opérer des vols directs entre Zurich et Mumbai à partir du 10 janvier. Deux vols hebdomadaires seront opérés sur ladite route à partir du mois prochain », a annoncé vendredi le groupe allemand Lufthansa, qui exploite Swiss, dans un communiqué.

Lufthansa, dont le siège est dans la ville allemande de Cologne, possède et exploite également d’autres transporteurs tels que Austrian Airlines, Brussels Airlines, entre autres.

L’Inde, quant à elle, a des accords de bulle d’air avec 34 pays, dont la Suisse, selon le ministère des Affaires étrangères (MEA). Dans le cadre d’un tel arrangement de voyage, les transporteurs entre deux pays opèrent un certain nombre de vols dans le cadre des restrictions liées à Covid-19.

En vertu des règles sur les bulles d’air, seules les catégories de passagers suivantes peuvent voyager vers l’Inde depuis la Suisse : les ressortissants indiens ou les ressortissants du Népal ou du Bhoutan bloqués dans n’importe quel pays de l’Union européenne/espace Schengen, d’Amérique du Sud ou d’Afrique uniquement ; Titulaires de carte de citoyen indien d’outre-mer (OCI) et de personne d’origine indienne (PIO) titulaires de passeports de n’importe quel pays ; tout ressortissant étranger (de l’UE/espace Schengen, d’Amérique du Sud ou d’Afrique uniquement) avec un visa indien valide ; et les marins de l’UE/Schengen, d’Amérique du Sud ou d’Afrique uniquement.

Les services internationaux réguliers de passagers à destination et en provenance de l’Inde sont suspendus depuis mars de l’année dernière, lorsque le premier verrouillage national de Covid-19 a débuté. La suspension devait être levée le 15 décembre. Cependant, la détection et la propagation de l’Omicron (B .1.1.529) a entraîné un nouveau retard et, par la suite, une prolongation de l’interdiction jusqu’au 31 janvier au moins.


Commentaires / Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2022