Air Algérie: la date de reprise des vols internationaux dévoilée

La présidence algérienne a annoncé dimanche l’approbation de la réouverture des trois aéroports les plus importants du pays desservant les vols internationaux opérés par Air Algérie, à partir du 1er juin, plus d’un an après la fermeture des frontières.

“Le gouvernement a approuvé les propositions d’ouverture partielle, avec le démarrage de cinq vols quotidiens à destination et en provenance des aéroports d’Alger, Constantine et Oran, à partir du 1er juin prochain”, a indiqué le communiqué présidentiel, à l’issue d’une réunion présidée par le président de la République Algérienne, Abdelmadjid Tebboune.

Le ministre de la Santé, Abd al-Rahman bin Bouzid, a annoncé jeudi que le comité scientifique chargé de suivre l’évolution de l’épidémie de Covid 19 “a donné le feu vert à la réouverture des frontières selon des conditions très strictes”.

Le ministre de la Santé a déclaré que l’une des conditions les plus importantes pour entrer en Algérie pour les voyageurs arrivant est de «soumettre un test (négatif) de moins de 36 heures, tout en subissant nos tests auxquels nous avons confiance».

Il a expliqué que “pour ceux dont les chèques sont négatifs, ils sont autorisés à entrer (…) Quant à ceux dont l’examen est jugé positif, ils sont soumis à une quarantaine pendant une période de dix jours”, notant que l’expatrié porte tous les frais de la quarantaine ou des tests qu’il subit à son arrivée.

Les expatriés en provenance de pays connaissant une forte propagation de l’épidémie font l’objet de «mesures plus strictes» car les symptômes d’infection par certaines souches mutées n’apparaissent pas au début, selon Ben Bouzid.

Les associations communautaires algériennes à l’étranger ont mené une campagne sous le slogan ” Entrer dans mon pays est mon droit” pour réclamer la réouverture des frontières aux Algériens et la suppression de l’obligation d’obtenir une licence exceptionnelle pour voyager tout en opérant des vols réguliers vers des compagnies aériennes algériennes et étrangères.

En mars 2020, l’Algérie a décidé de fermer ses frontières terrestres et maritimes et son espace aérien en raison du déclenchement de la pandémie de Covid-19, mais elle a continué d’évacuer ses citoyens bloqués à l’étranger. Les vols d’évacuation ont été officiellement interrompus fin mars 2021.

Malgré cela, les vols ne se sont pas complètement arrêtés, car les clubs sportifs ont pu voyager vers et depuis l’Algérie grâce à des voyages spéciaux desservis par Air Algérie, et certaines compagnies ont effectué des voyages pour les titulaires de licences exceptionnelles pour entrer ou sortir du pays.


One Comment

Commentaires / Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2021